Doit-on donner de l'argent de poche aux enfants?

Question épineuse à laquelle il appartient à chacun de répondre selon ses valeurs et ses ressources financières. Certains parents affirment que l'allocation hebdomadaire ou mensuelle favorise  l'autonomie de leur enfant et lui enseigne les rudiments de la planification financière  et lui apprend aussi à économiser en vue de réaliser les achats convoités.

Quoi qu'il en soit, nous ne recommandons pas les récompenses pécuniaires en échange des travaux domestiques courants. Ces tâches font partie du vivre ensemble familial et après tout, le parent n'est pas rémunéré non plus pour ces tâches.  Par contre, vous pouvez ensemble vous mettre d'accord pour accorder un montant supplémentaire à l'allocation habituelle pour certaines tâches spécifiques qui seront facultatives (déneiger l'entrée, tondre le gazon...). Le travail scolaire et ses résultats ne doit pas non plus faire l'objet d'un échange monétaire. C'est le devoir de l'enfant de bien travailler à l'école et de préparer ainsi son avenir.

Combien verser? Petit guide

 6 ans et moins: 1 dollar ou 2 occasionnellement à mettre dans sa tire-lire. Qu'il dépensera à sa guise quand il voudra, même pour des friandises.

Entre 6 et 10 ans: 3 à 5 $ par semaine. Et l'encourager à épargner pour un achat qu'il souhaite vraiment. Et ne pas lui en redonner s'il a dépensé sans réfléchir. Il apprendra à analyser ses envies et besoins après quelques dépenses inconsidérées.

Entre 10 et 12 ans: 5 $ par semaine pour débuter à augmenter graduellement à chaque anniversaire selon vos moyens. 

Entre 12 et 15 ans: Cela dépend de vos moyens. Chose sûre, l'adolescent(e) commencera à demander davantage et aura envie d'avoir plein de choses qu'ont ses camarades! Le jeune voudra de l'argent pour des sorties occasionnelles avec ses amiEs et achats divers (cinéma, dîner au casse-croûte, jeux, vêtements dernier cri, téléphone cellulaire, portable et qui sait quoi!!!). Un montant mensuel, de 35 à 100 $ par mois est envisageable, en expliquant bien les dépenses que vous assumerez et celles qu'il devra régler avec son argent de poche. Rien ne vous empêche de vous asseoir avec votre jeune et de mettre par écrit votre budget. Il verra ce qu'il en coûte pour vivre et que le montant que vous lui donnez est réaliste.

Dans tout les cas il faut garder à l'idée et expliquer au jeune que quand l'argent est dépensé, il faut attendre à la prochaine paie! C'est la même chose pour tout le monde!

TEST: Votre santé financière

Nous pouvons vous aider à y voir clair et à trouver des solutions!

FAITES LE TEST